Cap Nord 2014


Balade effectuée du samedi 21 juin au samedi 12 juillet 2014



Photos prises le 5 juillet 2014 vers 15h15 à mon arrivée au Cap Nord


Le Cap Nord aujourd'hui:  


Vue du Cap Nord à 360° par WebCam

Sites touristiques:

Nasjonaleturistveger (en anglais)

Quand partir?


Suède: Où et quand partir
Norvège: Où et quand partir
Saisons et climat en Norvège
Climat Norvège
Climat Suède

Les sites météo que je consultais chaque jour lorsque j'étais dans le pays respectif:


Météo Norvège (+)
Météo Suède
Météo Danemark

Quelles sont les monnaies utilisées?





Pays Monnaie 1 CHF 1 EUR
Suisse CHF 1.22
Allemagne EUR 0.82
Danemark DKK 6.14 7.46
Suède SEK 7.44 9.05
Norvège NOK 6.78 8.25
Finlande EUR 0.82

Cours indicatifs du 6 mai 2014

D'autres ont effectué ce voyage, je vous propose:


- De consulter le superbe blog de Jean Marie qui a effectué le voyage en 2015
- De visiter l'excellent blog d'Eric qui a effectué ce voyage au printemps 2013:  NordKapp 2013
- A ne pas manquer le magnifique site de Jean-Gilles: Cap Nord 2014
- Ainsi que celui de Jean-Luc Wachter qui a également effectué ce voyage en 2013: capnord2013
- Sans oublier celui de Jean Romain (de superbes photos): Jean Romain


Le budget:


Je n'ai pas effectué un décompte précis de mes frais. Voici un décompte approximatif:

Hôtels        2200 CHF
Essence       1000 CHF (500 litres à 2 CHF/litre)
Autres frais  1100 CHF (50 CHF/Jour) pour la nourriture + ferries
TOTAL         4300 CHF 

La dépense réelle se situe dans une fourchette de 4000 - 4500 CHF)
Dépense à laquelle il faut ajouter un service pour la moto + un train de pneumatiques = 1000 CHF 

L'itinéraire:


- Vevey - Cap Nord et retour 
- Montée au Cap Nord via la Norvège - Retour via la Suède
- 9500 km à parcourir en 22 étapes



J'ai choisis d'effectuer la montée vers le Cap Nord par la Norvège en premier. En effet, les routes en Norvège sont souvent sinueuses et étroites, donc plus fatigantes. La descente par la Suède est plus rapide et les routes plus faciles, ce qui permet un retour aisé malgré la fatigue. 

Le parcours en Norvège suit les côtes et les Fjords, Les îles Lofoten font évidemment partie de l'itinéraire. Par contre j'ai choisi de ne pas suivre le bord de mer en redescendant la Suède. Ces rives n'offrent que peu d’intérêt. Passer par le centre permet de parcourir seul parmi les rennes et les élans des centaines de kilomètres entouré que de lacs et de forêts.

Les étapes Norvégiennes comptent en général peu de kilomètres.


Les 22 étapes:













NB: Les liens vers les articles des étapes 12 à 22 se trouvent au bas de la page après le bilan ci-dessous.

Mi-parcours – Le bilan


Onze étapes sont déjà derrière moi. Que le temps passe vite ! Il est déjà temps de dresser un premier bilan de ce superbe voyage.

Météo

La météo a été des plus favorables. Une seule journée fraîche sous un ciel couvert. Je suis conscient d’avoir eu de la chance et que cela est pour beaucoup dans la réussite et la joie que j’ai éprouvé durant ce voyage.

Nature

La nature est exceptionnelle. Tellement différente de celle que nous connaissons chez nous. Plus nous montons au nord et plus elle est préservée et sauvage. Nous avons cette sensation que la nature n’est là que pour nous seuls. Nous sommes immergés la journée entière dans la forêt qui ne disparaît que pour nous permettre de découvrir de merveilleux petits lacs ou des fjords aux rives découpées. Que c’est beau !

Les plus belles villes étapes

Sans hésiter Le petit village de Kragero en bord de mer et Hjelle, petit village au bord d’un merveilleux lac entouré de montagnes. J’ai beaucoup aimé Odense au Danemark et Bergen avec sa grande place animée.

Moto

Beaucoup trop d’autoroutes les premiers jours mais à partir de Bergen, nous progressons sur des routes nationales souvent sinueuses à souhait qui font le bonheur du motard passionné que je suis.

J’ai eu la chance de parcourir la Route des Aigles et des Trolls sous un soleil radieux. Un souvenir inoubliable !

A mentionner une panne d'alimentation du GPS lors de la 11ème étape, vite réparée à l’agence BMW de Bodø.

Santé

Les dernières étapes parcourues comptaient peu de kilomètres. Ceci m’a permis d’arriver à mi-parcours sans n’avoir accumulé aucune fatigue. J’étais inquiet avant mon départ pour mon dos, mais rien à signaler de ce coté. Aucune douleur ni courbature.












Le bilan

Le voyage d’une durée de trois semaines est maintenant derrière moi. Un souvenir inoubliable. Une expérience unique.

La météo a été exceptionnellement favorable. Le soleil était presque tous les jours au rendez-vous. Une demi-journée de pluie à l’exception du dernier jour où j’ai subis des orages en Allemagne et en Suisse.

Ce n’est pas un voyage destiné au motard amoureux d’une conduite sportive, les vitesses sont limitées et surtout leur dépassement est fortement sanctionné. Il s’agit d’un voyage destiné au motard amoureux de la nature et des grands espaces et qui a un certain goût pour l’aventure.

J’ai particulièrement apprécié les Routes des Aigles et des Trolls ainsi que les îles Lofoten pour la beauté des paysages, l’ascension finale au Cap Nord est impressionnante et ne peut laisser personne indifférent, la Laponie suédoise procure un sentiment de solitude unique engendré par des distances énorme dépourvues d’habitation.

Beaucoup de superbes régions ont été traversées. A relever la Norvège centrale dite des Fjords ainsi que le Finnmark, la première pour sa beauté et la seconde pour son étrangeté.
J’ai particulièrement aimé les villes étapes de Odense au Danemark, de Kragero et de Hjelle en Norvège et de Arvidsjaur et Askersund en Suède.

J’ai eu beaucoup de plaisir à parcourir la boucle en remontant la Norvège en premier. La progression s’effectuait par petites étapes qui  m’ont permis de profiter au maximum de la montée vers le nord. Chaque jour, moins de monde et une nature devenant de plus en plus étrange. L’arrivée au Cap Nord avait presque quelque chose de « lunaire ».

Une fois l’objectif atteint, je craignais un retour laborieux, mais au contraire j’ai eu beaucoup de plaisir à descendre la Suède. Trois jours dans des régions inhabitées n’a rien eu de monotone. Au contraire, je me suis sentis agressé lorsque j’ai retrouvé des régions plus peuplées.

Lors de mes compte-rendu journaliers j’ai très peu parlé des contacts humains. En fait, ceux-ci ont été réduits au minimum. Les scandinaves sont des gens très courtois mais très réservés, ce qui réduis d’autant l’opportunité de rencontres. J’ai bavardé avec quelques motards rencontrés sur un ferry mais rien que de très banal.

Lors du voyage je n’ai pas vu d’élan. Heureusement aucun ours non plus, le touriste japonais qui était sortis de son véhicule pour en photographier un et qui a fini dans l’estomac de l’ursidé est encore dans toutes les mémoires. Par contre, quelques moutons et beaucoup de troupeaux de rennes sur les routes. Ces rencontres insolites nous montrent que nous sommes vraiment au bout du monde.

Si c’était à refaire et quelques conseils

Si c’était à refaire, je le referais sans hésiter. Voici quelques commentaires qui peuvent être utiles à ceux qui entreprendront ce voyage après moi.

La durée du voyage dépend évidemment des contraintes de chacun. Personnellement, je trouve que trois semaines est la bonne durée, moins cela nécessite des étapes plus longues et plus peut provoquer une lassitude, surtout si on entreprend ce voyage seul comme moi.

Je dors très mal dans les hytters, Celui de Asen ne fournis pas de literie et l’hygiène y est douteuse. A éviter également le « trou à rats » que j’ai occupé à Bergen, je ne devais pas être à jeun lorsque j’ai procédé à cette réservation. Je n’ai guère apprécié le relogement forcé dans une autre ville par l’hôtel St Svithun de Stavanger. Ces trois hébergements sont donc à éviter.

J’avais déjà procédé à la réservation de mon hytter à Ballstad située sur une île des Lofoten lorsque j’ai eu la confirmation que le ferry quittait le port le matin et non pas l’après-midi. Il est souhaitable de choisir une ville étape plus éloignée du port de Moskeness ainsi le lendemain on dispose de plus de temps pour visiter ces merveilleuses îles.

Sinon pour le reste je referais ce voyage à l’identique. Je conseille le détour que j’ai effectué pour visiter Hammerfest, la ville elle-même et la route pour y accéder justifient à mes yeux le détour (environ 100 km aller-retour).

Tout s’est très bien passé, heureusement aucun incident à signaler. Cependant, il faut être conscient que nous visitons des régions dépeuplées et inhospitalières. Une panne peut très vite transformer un merveilleux voyage en enfer. Je conseille donc de partir à deux motos si c’est possible.
J'ai eu l'occasion d'évoquer ce sujet avec Eric, qui a effectué ce voyage en 2013 (Le blog d'Eric), et qui ne partage pas du tout mon appréhension. 
Jean-Gilles est tombé en panne lors de son voyage, voici le récit de sa panne.

J’ai mentionné dans l’un de mes compte-rendu journalier la discipline que je m’étais fixée pour le ravitaillement de la moto. Si on dispose d’une moto avec moins d’autonomie, il ne faut pas hésiter à déjà prévoir les lieux de ravitaillement lors de la constitution de l’itinéraire.

L’équipement doit couvrir toute la palette, c’est-à-dire de la tenue d’été (32 degré à Copenhague) à l’équipement d’hiver (heureusement peu utilisé) sans oublier la tenue mi saison.

La Norvège est plus chère que la Suisse, notamment la nourriture, le budget doit être prévu en conséquence.

Je conseille de procéder aux réservations à l’avance. Au nord les distances entre deux hébergements peuvent être considérables et nous prenons le risque de trouver un établissement déjà complet.

Pour l’étape de la Route des Aigles et des Trolls il est utile de prévoir un itinéraire de remplacement au cas où les cols sont fermés pour cause d’enneigement (précaution que je n’avais pas prise). La dernière ascension au cap Nord est, elle aussi, aléatoire. La réceptionniste de mon hôtel m’a dit que deux semaines avant mon passage la route était fermée à cause de la neige.  Mais évidemment dans ce cas aucun plan B n'est possible, il ne reste que les yeux pour pleurer.

Je voulais réaliser ce voyage de bout en bout, raison pour laquelle je n’ai pas profité de l’opportunité de mettre ma moto sur le train. Cette opportunité reste une excellente option pour éviter la traversée de l’Allemagne qui est longue et sans intérêt. 


37 commentaires:

  1. Chouette balade en vue, voyage je devrait plutôt dire.... Je t'accompagne le 1er jour, Vevey - Savigny :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Sacha,
      Merci pour ton commentaire et ta proposition. C’est avec grand plaisir que je ferai un bout de route avec toi. On en reparle en juin.
      Salutations.
      Jean-Pierre

      Supprimer
  2. Bonjour Jean-Pierre,

    Merci d'avoir cité notre blog (capnord2013.wachter.fr) et je vais y ajouter un lien vers ton site.

    Mes amis et moi te souhaitons le même plaisir que nous avons eu à faire ce voyage. Profite bien des paysages et prend ton temps pour tout regarder et admirer.
    On te suivra durant ton périple avec une certaine nostalgie....Mais 2014 sera l'année du soleil, de la chaleur et d'un autre bout de l’Europe (tarifa près de Gibraltar) au cours d'un voyage en Andalousie.

    Bonne route et J- combien ?

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Jean-Luc,
    Merci pour ton message et l’ajout du lien.
    Ton site contient une foule de renseignements forts utiles pour la préparation de mon voyage (départ prévu le samedi 21 juin 2014) et je t’en remercie.
    Je vous souhaite à tous un voyage ensoleillé en Andalousie. As-tu déjà créé un site qui me permettra de vous suivre sur ces routes que je ne connais pas et que je pourrai découvrir grâce à vous ?
    Salutation à vous tous.
    Jean-Pierre

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Jean-Pierre,

    Pour l’Andalousie, je suis en train de finaliser les road book. En ce qui concerne l'hébergement, c'est déjà bouclé et nous avons 2 points de chute.
    Le 1er sera un hôtel situé à 50 km à l'est de Grenade près de la ville de Villanueva de Tapia ( www. hotelrurallapaloma.com)
    A partir de cet hôtel on accèdera à Grenade, Cordoba, la Sierra Nevada et le bord de mer près de Malaga

    Le 2ème sera un hôtel près de Jerez de la Frontera (Hôtel Meson de la Molinera à Arcos de la Frontera) autour duquel nous allons rayonner vers Séville, Tarifa et Gibraltar.

    Le voyage Paris-Grenade se fera en voiture avec les motos sur la remorque (presque 4 000 km de liaison aller/retour).

    Comme pour le Cap Nord, je vais ouvrir un blog courant février pour récapituler toutes ces infos.

    A bientôt de te lire.

    Jean-Luc.

    RépondreSupprimer
  5. bonjour nous y seront le 3 et 4 juillet 2014,donc rendez-vous au cap en crosstourer

    RépondreSupprimer
  6. Dommage, on va se manquer, j’y serai le 5.
    Tenez-moi informé de votre progression.
    Bonne route.
    Jean-Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour le 5 juillet nous rejoindrons les iles lofoten en faisant étape vers skibotn sur la E 6

      Supprimer
  7. Vraiment enthousiasmant ce voyage. J'hâte de te suivre à travers tes mises à jour...
    Raul

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Raoul,
      Cela me fait plaisir de savoir que mon voyage t’enthousiaste.
      Salutations,
      Jean-Pierre

      Supprimer
  8. Nous, on part vendredi 13 ...nos chemins se croiseront le 29 juin.
    Bon voyage et bonne route.
    olivier et sylvie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour à tous deux,
      Départ déjà ce vendredi, j’imagine que la tension commence à monter.
      Pour moi, j’ai vraiment hâte d’effectuer les premiers tours de roues.
      Avec un peu de chance on se verra le 29. Je serai attentif à la Kawa VERSYS 1000 Blanche, immatriculée dans le 64 (email du mois de mars). Entre-temps, tenez moi informé de votre progression. Vous pourrez suivre la mienne sur ce blog.
      Espérons que la météo sera de notre côté.
      Je vous souhaite à tous deux un excellent voyage.
      Jean-Pierre

      Supprimer
  9. Bravo Jean-Piere pour ce superbe voyage si bien expliqué en étapes! Quelle préparation et organisation méticuleuse! Tu va te régaler puisque j'ai eu la chance de faire une petite partie de ce voyage mais d'Oslo via Bergen jusqu'au Cap Nord.

    Bon voyage et take care!
    Stef (collègue de travail)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Stefen,
      Effectivement la préparation a pris beaucoup de temps mais ce fût un vrai plaisir.
      Il ne me reste plus maintenant qu’à enfin réaliser ce beau voyage.
      Pense à lire mes pages sur les Dolomites. Je suis certain que tu aurais un plaisir énorme à découvrir ces superbes routes et panoramas au volant de ta Ferrari.
      Salutations.
      Jean-Pierre

      Supprimer
  10. Wow ça donne vraiment envie ! En tout cas, tout cela semblait bien préparé !
    Pour le Quand Partir/Quel est le climat je vous conseille ces pages :
    Suède : http://www.ou-et-quand.net/partir/quand/europe/suede/
    Norvège : http://www.ou-et-quand.net/partir/quand/europe/norvege/

    RépondreSupprimer
  11. Merci Tony,
    Effectivement excellentes pages, je ne les connaissais pas.
    J'ai ajouté les liens sous la rubrique correspondante.
    Cordialement,
    Jean-Pierre

    RépondreSupprimer
  12. Départ le 28 Mai 2015 en ce qui me concerne. Je me suis servi de ton blog , et de bien d'autres pour préparer mon voyage. 1200GS et 1200RT, 2 motos pour le grand tour par l'Europe centrale , puis la Finlande retour par la Norvège. Durée prévue 6 semaines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,
      Merci pour ton commentaire.
      Je viens de regarder la météo pour la Finlande, cela devrait ok pour les premiers jours.
      Je te souhaite bonne route et autant de plaisir que j'en ai eu.
      @+
      Jean-Pierre

      Supprimer
    2. Salut Jean Pierre.

      http://jmt35650.eklablog.com/

      J'ai opté pour un blog sur eklablog, plus simple d'emploi. Voyage sans problème en ce qui me concerne. 12500kms et 15 pays traversés en 37 jours. T° de 3° à 35°. Un minimum d'autoroute, des étapes parfois longues. Et au final un voyage inoubliable.
      La suite: Espagne Portugal l'année prochaine.

      Supprimer
    3. Salut Jean Marie,

      Superbe ton blog. Je l'ai référencé dans la liste des blogs à visiter

      Bonne route.

      Jean-Pierre

      Supprimer
    4. Bonne et heureuse année, avec de belles réalisations et de beaux projets. Et qui sait, la chance de se rencontrer un jour sur les routes.
      Amicalement
      Jean Marie

      Supprimer
  13. Bonsoir,

    Un grand merci pour le partage de votre blog, qui est une inspiration pour moi pour le même voyage que je prépare pour juin 2017. J'ai juste une question pratique. Est-ce que la distance entre les stations services n'est pas trop un problème ou faut-il prévoir un bidon supplémentaire ? (Sachant que j'ai 250 à 280km d'autonomie, mais je table sur max 250km). Encore merci pour le partage de vos expériences.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,

      Merci pour l’intérêt que vous portez à mon blog. Cela me fait très plaisir.

      Le ravitaillement n’est pas vraiment problématique. Il faut juste en avoir conscience et agir en conséquence. C’est-à-dire ravitailler chaque fois que vous avez l’occasion. Je ne pense pas qu’un bidon de réserve soit nécessaire.

      Au nord deux stations sont souvent éloignées d’une cinquantaine de kms, rarement plus de 100 kms. L’autonomie de votre moto est donc largement suffisante.

      Je ne sais pas quel GPS vous utilisez. Pour ma part j’utilise un Garmin. Tous les points de ravitaillements y sont indiqués, on peut donc déjà les inclure lors de l’élaboration de l’itinéraire. Précaution que je n’avais pas prise, mais je bénéficie de plus d’autonomie.

      Bonne préparation et je vous souhaite autant de plaisir lors de votre voyage que j’en eu.

      Meilleures salutations.

      Jean-Pierre

      Supprimer
    2. Merci beaucoup,

      Pour le GPS, nous sommes deux au départ, j'ai un Garmin, et mon binôme est avec un Tomtom 400. Je prends note pour les stations, mais en effet éloignées même de 100km c'est tout à fait gérable. Je me permettais la question pour avoir lu, sur un forum, des distances plus proche des 200km autour du Cap Nord.

      Notre voyage n'étant encore qu'a la préparation, nous nous posons encore pas mal de questions (hébergement, le budget etc.. ). Pour le moment nous prévoyons de monter via la Suède pour redescendre par la Norvège, le tout sur 20 à 21 jours selon fatigue.

      Une chose est réelle, c'est l'envie d'être déjà en juin 2017.

      Encore merci pour votre blog, et vos conseils.

      Yannick

      Supprimer
    3. Bonjour Yannick,

      Pour les stations-services, je confirme les 100 kms. Avant de vous répondre j’avais fait une recherche via BaseCamp qui est le logiciel de Garmin.

      Pour vous aider à constituer votre itinéraire je vous conseille de consulter le site suivant qui répertorie les 18 routes touristiques norvégiennes (malheureusement en anglais).

      http://www.nasjonaleturistveger.no/en/routes

      Bonne préparation.

      Jean-Pierre

      Supprimer
    4. Bonjour Jean-Pierre,

      Super, c'est vrai que je n'avais même pas pensé à BaseCamp pour l'itinéraire.

      Pour le lien je l'avais déjà survolé dans mes premières recherches, je vais le réutiliser un peu plus sérieusement, il est vrai qu'il y a des endroits à ne pas manquer.

      Est-ce que vous me permettez de mettre un lien sur votre blog depuis le notre ? (Même si pour le moment nous n'en somme aussi qu'aux premières pages, premières images, c'est aussi le chemin de la préparation :))

      Supprimer
    5. Bonjour Yannick,

      Oui, merci pour le lien.

      D'autre part si vous avez besoin d'autres infos pour la préparation de votre voyage, n'hésitez pas à me contacter directement sur mon adresse gmail.

      Cordialement,

      Jean-Pierre

      Supprimer
    6. Bonjour à tous, super ce blog, bon boulot Jean-Pierre.
      J'ai moi aussi le projet de partir au cap nord au mois de juin 2017, j'hésite entre partir sans réserver et passer par une agence de voyages, c'est un peu plus cher mais je ne peux pas prendre plus de 3 semaines. J'ai prévu de monter par la suède, le cap, et descendre par la Norvège.
      Départ prévu le 17 juin, premier ferry à kiel le 18 au soir.
      Gilles

      Supprimer
    7. Bonjour Gilles,

      Nous allons peut-être nous croiser sur la route alors, nous allons nous partir le 3, avec depuis peu la décision de faire en gros le même chemin que Jean-Pierre. En effet nous pensons aussi que de revenir depuis la Suède sera plus reposant et plus simple à réorganiser selon envies pendant la virée.

      Selon agenda nous devrions le 18, être justement au Cap Nord avec retour via la Suède les jours suivant.

      Salutation au passage à Jean-Pierre et bonne année à vous tous.

      Supprimer
    8. Bonjour Gilles,

      Merci.

      Au sujet des réservations, comme toujours il n’y a pas de meilleure solution dans l’absolu. Voici mon opinion :

      Sans réservation :

      Avantages : Plus de souplesse

      Inconvénients : Trouver un hôtel plein et devoir faire plusieurs dizaines de km pour en trouver un autre.

      Réservation par soi-même:

      Avantages : Certitude de savoir où dormir

      Inconvénients : Pas de souplesse

      C’est l’option que j’avais choisie. L’ensemble des réservations m’avaient prises un week-end je crois, peut-être deux. J’étais passé par ebooker. Je me souviens d’avoir dû plusieurs fois modifier mon itinéraire car il n’y a avait pas toujours d’hôtel où je pensais faire étape.

      Réservation par une agence :

      Avantages : On n’a rien à faire et certitude de savoir où dormir.

      Inconvénients : Je crains qu’on perde la main sur le choix des villes étapes.

      Pour moi, la préparation du voyage est un vrai plaisir et fait partie du projet. Le temps consacré au choix des villes étapes et de l’Hôtel me procure un réel plaisir. Je m’y vois déjà !

      Salutations et Bon Voyage

      Supprimer
  14. Bonjour Jean-Pierre,
    Départ pour moi dans 3 semaines ! Je me pose toujours la question de la gestion des pneus. As tu parcouru la distance avec le même train ?. J'hésite à planifier un changement sur le chemin du retour. Qu'en pense tu ?
    Au plaisir de lire tes conseils

    Hervé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Hervé,

      Oui j'ai effectué tout le parcours avec le même train. En fait, après visite auprès de mon concessionnaire à mon retour, il s'est avéré que les pneus étaient moins usés que je ne l'avais cru. J'ai encore roulé avec environ 2 000 km. Le train de PR3 permet donc de rouler plus de 12000 km.

      Cependant, je ne connais pas ton matériel, ni la distance que tu comptes parcourir, je ne peux donc pas être catégorique. Mais cela devrait le faire.

      Je te conseille d'en parler à ton concessionnaire. C'est ce que j'avais fait.

      J'espère avoir, par ma réponse, un peu dissipé tes doutes.

      Je te souhaite Bonne Route et une météo favorable.

      Jean-Pierre

      Supprimer
  15. Bonjour Jean-Pierre,
    Merci pour ta réponse, je part en trail ( Triumph Explorer )pour soit 9000 km en version courte, soit 11000 km ( version longue) si j'obtiens le visa pour la Russie.
    Je vais effectivement demander l'avis à mon concessionnaire .
    Te souhaitant un bel été
    Cordialement
    Hervé

    RépondreSupprimer
  16. bonjour

    je viens de parcourir votre blog et je l'ai trouvé super vraiment du bon boulot.
    je suis depuis un bon moment intéressé par un voyage en Norvège et il y a beaucoup d'avis sur le forum GSFR et les avis sont très partagés, quand à l'itinéraire a prendre et le temps sur place, mon tracé sera similaire au votre, a part que je ferais l'aller retour par le train en Allemagne, car je suis a 2h30 de basel tout près de Genève.
    puis je passerai par le Danemark pour faire la traversée hirtshals-kristiansand, après je pense que vous m'avez fait changer d'avis sur mon retour et prendrai la même route que vous pour le retour par la suède.
    j'ai une question pourquoi ne pas avoir pris la route qui longe le golf de botnie en suède ?
    voila en tout cas bravo pour votre récit
    je vous laisse mon adresse mail, je pense que ce sera plus simple abbouh01@gmail.com
    salutations

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Abbou,

      Merci pour l’intérêt que vous portez à mon blog.

      Au sujet du trajet en train, c’est une bonne idée car la monté de l’Allemagne est sans intérêt. Mais il est nécessaire de vérifier car je crois que ce train a été supprimé depuis.

      Oui la traversée Hirtshals – Kristiansand est une excellente option car la montée de la Suède via Göteborg n’est pas très intéressante.

      Pourquoi suis-je passé par l’intérieur de la Suède et non pas par le bord de la Baltique ?

      Je voulais suivre une route peu fréquentée à travers la forêt. J’ai été servi. Plus de 3 jours à travers une nature sauvage, parfois un lac rompt la monotonie du paysage. La forêt se densifie au fur et à mesure qu’on descend vers le sud. Parfois plus de 50 km sans habitation (et sans station d’essence non plus). Plusieurs minutes sans croiser aucun véhicule. Il est vrai que ce parcours est monotone, mais on baigne dans une telle ambiance de solitude que j’en ai gardé un excellent souvenir. Evidemment, chacun ressent cette traversée selon son caractère.

      Est-ce préférable de suivre la côte de la Baltique ?

      Je n’en sais rien car je ne la connais pas. Je ne pense pas qu’il y ait un choix meilleur que l’autre dans l’absolu. Cela dépend de vos préférences.

      Connaissez-vous les 18 routes touristiques de la Norvège ? N’hésitez pas à consulter ce site: http://www.nasjonaleturistveger.no/en/routes, il peut vous donner des idées pour constituer votre itinéraire.

      Bonne préparation et bon voyage.

      Jean-Pierre

      Supprimer
  17. Bonjour Jean Pierre

    Bravo pour votre voyage

    Encore quelques doutes sur le sens du périple mais je suis prêt ....
    Depart le 10 mai 2017 de Cognac pour trouver un peu de neige et des conditions vivifiantes...
    Voyage sans réservation hébergement camping ou hôtel selon ce que je trouve en fin d'étape
    Harley Triglide et une bonne dose d'antigel local (de chez moi)
    Francis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Francis,
      Bravo également pour votre voyage. Vous avez l’esprit bien plus aventurier que moi!
      Au nord pensez tout de même à vous renseigner sur les lieux d’hébergements possibles. Les distances séparant deux établissements peuvent être considérable.
      Pensez à me donner des nouvelles. J’aurais beaucoup de plaisir à suivre votre périple.
      Quant à moi, j’ai le projet d’y retourner l’an prochain. Ce voyage ne quitte pas mémoire et je rêve d’y retourner.
      J’espère que vous aurez autant de plaisir que j’en ai eu moi-même.
      Bonne route.
      Jean-Pierre

      Supprimer